Le paiement de la taxe de séjour des établissements touristiques

Le tourisme est une activité qui concerne le voyage en vue d’acquérir des satisfactions dans d’autres territoires. Pendant les séjours, on doit s’héberger dans des établissements touristiques comme les hôtels; les villages; les chambres d'hôtes… La taxe de séjour est l’impôt que ces établissements doivent payer en fonction de leurs classements. Si vous voulez tout savoir sur cette taxe, suivez-nous dans cet article.

 

A lire aussi : Comment définir mon entreprise ?

Qui sont les responsables de la taxe de séjour ?

La taxe de séjour est surtout appliquée pour améliorer le service au sein d’un territoire touristique. Et ce sont les communes et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) qui demandent et collectent les impôts. Les organisations suivantes sont les premiers responsables :

 

A découvrir également : Découvrez les offres de formations sur Charleville-Mézières : un panel varié pour tous

  • Les communes touristiques ;
  • Les stations classées de tourisme ;
  • Les communes littorales ;
  • Les communes de montagne ;
  • Les communes réalisant des actions de protection et gestion de leur espace naturel ;
  • Les communes réalisant des actions de promotion en faveur du tourisme.

 

Si vous voulez en savoir plus sur la fiscalité des locations saisonnières et les régimes adoptés, n’hésitez pas à cliquer sur https://www.emprunter-malin.com/fiscalite-location-saisonniere/.

 

Qui sont les concernés pour le paiement de la taxe de séjour ? 

Ce sont les hébergements touristiques qui sont soumisent au paiement de la taxe. D’ailleurs, ce sont eux les principaux établissements dans le monde du tourisme. Cependant, ces hébergements peuvent se présenter sous différentes formes, qui sont les suivantes :

 

  • Les palaces ;
  • Les hôtels de tourisme ;
  • Les résidences de tourisme ;
  • Les villages de vacances ;
  • Les chambres d’hôtes ;
  • Les hébergements de plein air comme dans le cas des campings ;
  • Les emplacements dans les aires de camping-cars et les parcs de stationnement touristique ;
  • Les ports de plaisance.

 

Quels sont les coûts de la taxe de séjour ?

Les tarifs de la taxe de séjour sont fixés par les communes et les EPCI. Parce que, d’après ce qu’on a affirmé ci-dessus, ce sont eux qui sont dits premiers responsables dans la collecte d’impôt. Le montant de la taxe est défini selon la catégorie d’hébergement et selon une fourchette définie par un législateur. Cependant, elle s’applique par personne et par nuitée.

 

Veuillez trouver ci-dessous les fourchettes de prix selon les types d’hébergement :

 

  • Palace : 0,70 à 4,30 euros ;
  • Hôtel et résidence de tourisme : 0,20 à 3,10 euros selon l’étoile de l’établissement ;
  • Village de vacances : 0,20 à 0,90 euros selon l’étoile du village ;
  • Chambre d’hôtes : 0,20 à 0,80 euros ;
  • Terrain de camping et terrain d’hébergement en plein air : 0,20 à 0,60 selon son classement ;
  • Port de plaisance : 0,20 euros. 

 

Nous pouvons conclure que le coût minimal d’une taxe de séjour est de 0,20 euros et le maximal 4,30 euros.

 

Par ailleurs, les communes et les EPCI peuvent demander la taxe de séjour de deux façons différentes :

 

  • De manière réelle ;
  • De manière forfaitaire.